s'identifier | inscription | contacts | aide
 accueil | aesv | album | annuaire | cv | événements | observatoire | offres d'emploi | [presse]
 accueil | revues de presse : stid | sdm | sis | csd | isd | aesv | iut | autres

France Info - 29/05/06

les 10 derniers articles ajoutés
 Vol au-dessus d'un nid de buffles
 Les métiers des mathématiques - Technicienne supérieure en statistiques
 Les métiers des mathématiques - Analyste gestionnaire de vols
 Les métiers des mathématiques - Responsable qualité et sécurité
 [Pour former les épargnants]
 Robert Rochefort : l’expert éternel
 Charlotte et les stats de l’automobile
 Statisticien : Dominique scrute les consommateurs
 Les statisticiens montent en puissance dans les entreprises
 Les stats ont leur site sur le net

 


Pour former les épargnants

Il vient de se créer un Institut pour l’éducation financière du public, dont le conseil d’administration est composé de personnalités du monde de l’épargne, de financiers et de journalistes et dont la présidence à été confiée à l’économiste Philippe Herzog, ex membre du bureau politique du parti Communiste, ex-député européen et animateur de l’association Confrontations Europe. Comme il l’a déclaré je cite « l’objectif est d’apporter au grand public des bases essentielles tournant autour de la gestion du budget et de la gestion financière, dans le cycle de vie, comme la nécessité d’épargner pour la retraite » fin de citation.De fait, un sondage effectué en 2004 montrait que les trois quarts des Français adultes admettent ne pas s’y connaître en finances et moins de la moitié pense qu’investir en produits financiers est accessible au plus grand nombre. Et pourtant, les deux tiers des ménages font des placements financiers. Il faut croire qu’on nombre important d’entre eux ne sait pas vraiment où il met les pieds. Une tel écart entre les comportements, souvent dictés par le talent des chargés de clientèle et la compréhension profonde des phénomènes ne peut qu’aboutir à des insatisfactions, voire à des procès pour manquement au devoir de conseil. On se souvient que les assureurs se sont interdits depuis quelques années de faire souscrire des contrats aux plus de quatre-vingt cinq ans.

Plus généralement, une meilleure éducation financière du public ne peut que rendre service. Elle est pratiquée depuis quelques temps déjà par les organismes comparables au nôtre qui fonctionnent au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. L’Institut lancera des campagnes de sensibilisation dans la presse, effectuera des enquêtes sur les besoins et labellisera les programmes de formation qui lui paraîtront adaptées. Dans un premier temps, deux cibles sont particulièrement visées : les salariés et les jeunes. De fait, les français seraient moins perdus dans le domaine financier si les mathématiques… financières étaient enseignées à l’école. Ce sont d’ailleurs, avec les statistiques, les seules maths utiles à tout le monde.

Question d'argent par François De Witt