s'identifier | inscription | contacts | aide
 accueil | aesv | album | annuaire | cv | événements | observatoire | offres d'emploi | [presse]
 accueil | revues de presse : stid | sdm | sis | csd | isd | aesv | iut | autres

Le Télégramme - 07/10/96

les 25 ans
 Christelle Feat : Le manganèse canadien lui vaut l'argent
 Mickaël Hiard : un stage en or dans les tubes cathodiques
 [Yann Colin : la « qualité » pour obtenir le bronze]
 25e anniversaire à Chorus
 Un trophée pour les meilleurs stages
 Les statistiques en hausse à l'IUT

 


Yann Colin : la « qualité » pour obtenir le bronze

Pour Yann Colin, 21 ans, la première adresse a été la bonne. " J'ai écrit au laboratoire Servier à Suresnes dans la région parisienne. Ils m'ont pris après l'entretien ".

Le STID de bronze, le jeune Morlaisien ne l'attendait pas vraiment : " Je n'étais que 72eme dans la promotion " (qui compte une centaine d'étudiants). Pendant ses deux mois et demi au labo Servier, Yann Colin a travaillé " dans un groupe sympa sur le traitement statistiques des études pharmacologiques et le développement de la notion de protocole expérimental ".

A la recherche d'un nouveau stage

Un stage qu'il a rondement mené. Le labo lui a même proposé de rester travailler en interim sur les remplacements qui viendraient à se présenter. Mais la région parisienne ne tente pas trop le jeune Breton " pas pour l'instant en tout cas ". Et à 21 ans, Yann Colin a eu envie de poursuivre ses études par un DU informatique à Vannes, en attendant de trouver un emploi dans le domaine de la recherche médicale.

Pour l'instant, il s'emploie à dénicher un nouveau stage en entreprise, pour cette année. Avis aux amateurs. Sachant que le STID de bronze lui a été décerné pour " la qualité du travail fourni au sein de l'entreprise ".