s'identifier | inscription | contacts | aide
 accueil | aesv | album | annuaire | cv | événements | observatoire | offres d'emploi | [presse]
 accueil | revues de presse : stid | sdm | sis | csd | isd | aesv | iut | autres

Ouest-France - 31/01/02

les 10 derniers articles ajoutés
 30 ans de statistiques à Chorus
 30 ans de statistiques et de renom pour l'IUT
 Sidi s'est déplacé du Niger
 IUT filière STID : les nouveaux à l’écoute des anciens
 25e anniversaire à Chorus
 Mickaël Hiard : un stage en or dans les tubes cathodiques
 Christelle Feat : Le manganèse canadien lui vaut l'argent
 Yann Colin : la « qualité » pour obtenir le bronze
 Les statistiques en hausse à l'IUT
 Un trophée pour les meilleurs stages

 


Une enquête passe au crible quinze promotions du département de l'IUT
Que sont devenus les étudiants Stid ?

agrandir la photo
Pierre Corbel, enseignant, a mené l'enquête auprès de six cents anciens étudiants de Stid.

Ils ont obtenu leur DUT Statistique et traitement informatique des données (Stid) en 1986 ou en juin 2000. Que sont--ils devenus ? Ont--ils poursuivi leurs études ? Où et pour qui travaillent--ils ? Pierre Corbel, enseignant, a mené l'enquête. Il présentait le fruit de neuf mois de travail, hier, à l'IUT.

Statistique, mathématiques, informatique, économie, anglais, gestion ou formation aux logiciels professionnels et stages en entreprises. C'est, en substance, la formation proposée par la filière au nom quelque peu barbare Stid (Statistique et traitement informatique des données). Après deux années passées dans les salles de cours de l'IUT et une fois le diplôme universitaire en poche (DUT), que deviennent les étudiants ?

Poursuite d'études. 60 % continuent. 10 % intègrent une année spéciale (niveau bac + 2) pour posséder une double compétence. 40 % se dirigent vers un Diplôme d'université (DU), comme celui d'informatique appliqué, proposé à Vannes. D'autres poursuivent une licence professionnelle (Statistique décisionnelle en marketing, à l'IUT). Ils sont 50 % à s'engager dans la voie des études longues, intégrant l'IUP (Génie informatique et statistique, licence de mathématiques appliquée aux sciences sociales, école nationale de la statistique et de l'analyse de l'information, Rennes). 40 % entrent dans la vie professionnelle.

Recherche d'emplois. Le département reçoit chaque année plus de 200 offres d'emplois. Deux tiers trouvent leur premier emploi par le service emploi de l'IUT ou par leur stage. A bac + 2, 50 % trouvent immédiatement, 7 % mettent plus de six mois. Deux tiers des premiers contrats sont à durée indéterminée. 80 % travaillent dans le secteur privé (banques, assurances...).

Où sont--ils ? 60 % des diplômés trouvent leur premier emploi en région parisienne. 5 % partent à l'étranger (Canada, Belgique, Grande-Bretagne...). On observe un phénomène de retour vers la Bretagne au cours de la carrière. 80 % des étudiants de Stid proviennent de Bretagne (y compris de Loire-Atlantique).

Salaires. 50 % des bac + 2 gagnent entre 17 379,19 € et 21 952,66 €.

Ce chiffre varie en fonction des régions, des entreprises, du niveau d'études...